• la Légende de Zorro

    Zorro est périmé!

    Parfois, j'ai des pulsions meurtrières  lorsque je regarde l'application avec laquelle les pontes d'Hollywood s'acharnent à détruire un premier succès public et critique. Sorti en 1998, le Masque de Zorro était un film divertissant qui prenait de court les spectateurs en confiant le rôle de Don Diego de la Vega au charismatique mais déjà vieil Anthony Hopkins. Un choix qui en a effrayé plus d'un mais qui au bout du compte s'est avéré judicieux. En commençant le film par un Zorro vieillissant, les scénaristes ont pu d'une part s'affranchir des films précédents et d'autre part réinventer le mythe en partant d'un personnage différent. Trahison diront certains, mais pas tant que cela puisqu'on retrouve tous les éléments qui ont fait le charme de la série Disney et des films avec Tyrone Power et Douglas Fairbanks : humour, cabrioles, romantisme et émotion. Vêtu de noir, sur son beau destrier, Antonio Banderas sexy en diable, incarnait un nouveau Zorro aussi (voire plus) crédible que ses prédécesseurs.

     

    2005, à l'annonce d'une suite au Masque de Zorro, on ne pouvait que se pourlécher les babines devant un joyeux divertissement familial. Hélas triple hélas, cette Légende de Zorro semble avoir était tournée dans le seul but de plaire à un public très très jeune, aussi les adultes et les adolescents s'ennuieront devant cette succession de gags tous plus navrants les uns que les autres, sans compter un scénario insipide qui mélange le Da Vinci Code, Spy Kids et la déclaration d'indépendance ! Pour plaire à un public en bas âge, les producteurs ont cru bon de joindre au couple vedette un insupportable gosse tête à claques qui plombe le film et surtout développe chez le spectateur des velléités de meurtres. Ici les épées ne blessent pas, le sang ne coule pas et  les méchants meurent de manière grotesque, mais on s'en fout se sont des méchants ! Post 11 septembre oblige, Zorro est devenu un bon petit soldat au service de la bannière étoilée, et se charge d'éliminer tous les terroristes qui menacent l'Oncle Sam ! Parlons d'ailleurs des méchants! Comme vous le savez maintenant, chaque film US se doit d'avoir un méchant français auquel on balancera des vannes sur les grenouilles et le savon. Ce méchant français, raffiné et donc louche, fait partie d'une société secrète appelée les Chevaliers d'Aragon (si si !) et veut détruire les Etats Unis! HA ! HA ! HA ! Ben voyons ! Heureusement Rufus Sewell (mais que vient il faire dans cette galère ?) est un bon acteur qui dieu merci ne cabotine pas. Seulement, on regrette encore une fois le Masque de Zorro et ses vilains bien plus subtils ! On regrette aussi que la réalisation ait succombé à la nouvelle mode, (Merci Matrix), qui consiste à truffer tous les films de cabrioles issues du cinéma de Hong Kong !

     En bref, un film décevant qui ne survit que grâce au dynamisme et à la justesse des acteurs (sauf le strchoumpf) !

     Tchuss.

     


  • Commentaires

    1
    anonyme
    Dimanche 13 Novembre 2005 à 12:30
    pas vrai
    c'est même pas vrai moi j ai 15 ans et j ai vraiment adoré le film la preuve je suis alé le voir 5 fois moi je trouve qu'il égale avec le premier opus enfin c'est mon avis je me suis vraiment bien marrée je suis consternée de voir des critiques si nulle !!!!!!!!!!
    2
    francesco
    Vendredi 3 Février 2006 à 22:16
    oulaoula
    et c dommage comme meme ta crtique sur la legende de zorro si je peut me permettre il faut le temps au temps nous somme en 2006 et il et temps de te dire que le cinema du genre matrix et rentree dans l art du temps a bon entendeur ciao
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :