• Bloody Days

    Les promesse n'engagent que ceux qui les écoutent...

    Yes...

    I can't believe the news today
    Oh, I can't close my eyes and make it go away
    How long...
    How long must we sing this song?
    How long? how long...


    U2, Sunday Bloody Sunday


    Pour ceux d'entre vous qui ont du mal avec l'anglais, voici une traduction sommaire, amis puristes veuillez m'excuser :

    Je ne peux croire les nouvelles du jour..
    Oh je ne peux fermer les yeux et laisser faire..
    Pendant combien de temps..
    Pendant combien de temps allons nous devoir chanter cette rengaine...
    Combien de temps, combien de temps
    ...


    C'est étrange, mais en replongeant dans les vieux tubes de rock, je trouve des échos à mes propres angoisses, comme s'il existait une connection invisible entre ces chanteurs et moi. Je crois que U2 avait écrit cette chanson pour dénoncer la situation en Irlande du Nord, aujourd'hui, je pense qu'elle convient à n'importe quelle cause, mis à part le titre ...et encore.
    Contrairement à beaucoup de gens, je ne pense pas que la musique ou tout autre art puisse modifier  le cours des choses et c'est une illusion que de croire qu'avec une chanson on peut refaire le monde. D'ailleurs, la défaite de Kerry , pourtant soutenu par une large armée d'artistes, est bien la preuve que la politique n'a que faire du réel ou du glamour.
    Alors, inutiles les chansons contestataires? Non, elles servent d'abord à exprimer ce que chacun ressent au fond de lui, mais ne modifient nullement sa manière de penser.  En claire, on ne prêche que ceux qui sont déjà convaincus.

    La vie est source d'interrogations...

    C'est pessimiste, je le sais. Mais bon, on peut toujours se consoler en écoutant U2!


    Tchuss

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :